IdentifiantMot de passe

Votre journal économique : Les Petites Affiches Matot Braine
Abonnez vous pour profiter de l'intégralité de nos services !
Nos services
Nous contacter
Contactez une autre édition

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales
Portrait
Edition du 21/05/2012 au 27/05/2012

Les Ardennes en trompe l'oeil

Peinture décorative ou peinture tout simplement? L’Ardennaise oscille entre artisane et artiste avec une même passion pour la création.

C'est un peu le hasard qui m'a fait revenir dans les Ardennes, en ayant l'opportunité de louer une maison où je pouvais installer mon atelier et bénéficier de calme et d'espace... » Valérie Penel se définit plutôt comme une Ardennaise d’adoption. D’une part, en raison de sa naissance dans l’Aisne, et d’autre part pour ses années passées dans la Cité des Sacres. Ayant obtenu son Bac au lycée Monge de Charleville-Mézières, elle est partie faire ses études à Reims, où elle a ensuite vécu quelques temps. « Après avoir étudié l'anglais à l'Université de Reims, j’ai été prof pendant quelques années, puis j’ai finalement quitté l'enseignement et exercé d'autres métiers. J'ai pu suivre, en 1999-2000, une formation de peintre en décor à l'école Blot ». Et c’est là qu’elle a découvert une véritable vocation. Rappelons qu’il s’agit d’un établissement privé d’enseignement de peinture décorative. Cette école est la première de son genre à avoir été créée en France. L’atelier a été fondé en 1925 par Eugène Blot. Elle fut reconnue d’utilité publique en 1928 pour sa promotion des valeurs esthétiques et culturelles de la décoration. Au fil des ans, l’école Blot a acquis une renommée nationale et internationale. Elle perpétue la tradition du beau geste.

SUR TOUS GENRES DE SUPPORT

« Je peignais et dessinais depuis longtemps, mais sans bases concrètes, et cette formation m'a permis d'approfondir mes connaissances, et de découvrir un métier où j'ai trouvé ma place. En sortant de l'École, je me suis renseignée sur les démarches à entreprendre pour créer mon entreprise à Louvergny et, en juillet 2002, j'ai pu démarrer mes premiers chantiers de décoration peinte ». Valérie Penel travaille sur toutes sortes de supports, toiles, panneaux de bois, métal, etc... Et bien sûr directement sur les murs.« J'utilise les techniques à l'huile ou l'acrylique; selon l'effet recherché je me sers de peintures « prêtes à l'emploi, ou bien je fais moi-même mes mélanges avec notamment les pigments ardennais du Moulin à Couleurs d'Ecordal. La grande diversité de coloris disponibles au moulin, me permet de créer des teintes « sur mesure » lors de la réalisation de patines murales ou sur meubles ».  Selon la nature du sujet traité, le support, l'effet souhaité, Valérie opte pour différentes sortes de pinceaux, dont certains très particuliers pour la réalisation du faux               
marbre et du faux bois, mais aussi des chiffons et des éponges.
Quand elle est contactée pour une réalisation, il peut s'agir d'une demande bien précise, avec un sujet clairement défini, mais la plupart du temps ses clients lui soumettent des idées de départ, et elle réalise ensuite une maquette ou des échantillons de couleurs.Les demandes concernent principalement des patines murales, des décors en trompe-l'oeil (paysages, jardins) mais aussi des imitations de matières telles que le marbre,

1970
Naissance le 17 février à Soissons

2000
Fin de formation à l'Ecole Blot

2002
Installation en juillet à Louvergny

2012
Exposition au Caveau à Charleville-Mézières
le bois, la pierre. « Les meubles patinés sont aussi de plus en plus demandés. J'aime traiter tous ces sujets différents, qui de plus varient d'une commande à l'autre; c'est cette diversité qui me plaît aussi beaucoup dans ce métier ».
 Parmi les réalisations, certaines sont plus marquantes que d'autres par le sujet lui-même, la taille ou l'originalité. « Par exemple, je me souviens d’une salle de bain dont les murs ont été intégralement peints en panneaux de trompe-l’? il de faux marbre ; d’un mas provençal décoré de patines, des imitations de matières et éléments de trompe-l’oeil. Mais il y a aussi un projet en cours dans une auberge, où je réalise des patines sur murs, boiseries et poutres, qui s'intègrent dans tout un ensemble regroupant d'autres « vraies » matières telles que bois, pierre, végétaux et décors imaginaires ».
 
FAIRE DECOUVRIR SON METIER
 
Valérie Penel prend régulièrement des stagiaires en formation à l'école Blot. « J'ai eu la chance de pouvoir faire mon stage de formation à l'atelier de La Boule Bleue à Charleville et je souhaite à mon tour accueillir les personnes en formation et leur faire partager ma passion pour ce métier ». Elle ouvre également son atelier aux visites (sur rendez-vous), et elle participe aux Journées des Métiers d'Art. De plus, des cours et stages organisés à l'atelier lui permettent de faire découvrir son métier tout au long de l'année.
« Depuis quelques temps, je me réserve du temps pour travailler en atelier une peinture plus personnelle et mettre en place des expositions (dernièrement, au Caveau à Charleville, avec mon amie Maryse Maillard Félix, artiste verrier); je souhaite donc continuer dans cette voie, et développer également des sujets qui me tiennent à cœur par le biais d'autres techniques, comme le travail du textile ou du métal ».
Une manière de se remettre en cause et d’ouvrir de nouvelles voies à une créativité sans limite...

Alexandre Verguet



Alerte Appels d'Offres

Recevez par e-mail des offres de marchés publics !

Souscrivez à ce service pour recevoir gratuitement par e-mail des appels d'offres concernant votre activité, près de chez vous !

S'INSCRIRE

Publicité
Habitat & Traditions