IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

Le portrait de la semaine

Olivia Simon. Après une première carrière dans le tourisme et dans l’immobilier commercial, Olivia Simon a créé L’Atelier Lily en 2013.

La pâtisserie américaine made in Reims

Plutôt rose litchi, lavande ou bergamotte comme parfum? Dans l’Atelier Lily, Olivia Simon propose des cupcakes (petits gâteaux colorés d’origine américaine) qui surprennent les papilles et bousculent les traditions de la pâtisserie française. Depuis mai 2016, la créatrice occupe le petit kiosque (20 m2) situé le long des Promenades, en face de la place d’Erlon et non loin de la gare de Reims. Elle y vend uniquement des produits artisanaux et en majorité ses propres créations.

Son goût pour la pâtisserie américaine remonte à ses études lorsque, en licence de tourisme international, la Rémoise a effectué un stage de six mois aux Etats-Unis. Après une première expérience professionnelle dans une agence de voyage parisienne, Olivia Simon décide alors de rentrer à Reims afin de pouvoir plus facilement consacrer du temps à sa passion pour l’équitation. Aujourd’hui encore, son amour pour le cheval lui offre d’ailleurs toujours « une bouffée d’air frais » malgré des journées de travail bien remplies (6h30- 18h) sauf quand sa boutique est fermée le dimanche et le lundi.

Faute de trouver un emploi dans le tourisme à Reims, elle travaille en 2009 dans l’immobilier d’entreprise au sein de la société de son père. « J’y suis restée pendant quatre ans mais l’idée me trottait dans la tête d’ouvrir une boutique à l’américaine comme un Starbucks. Reims ne figurait cependant pas dans les priorités de développement de la marque et j’ai décidé de me lancer en proposant mes propres produits », se souvient la trentenaire.

Elle débute en auto-entreprise

Mais il lui était difficile de convaincre les banques de croire en son projet alors même qu’elle n’avait ni diplôme ni expérience professionnelle en pâtisserie ou restauration. « J’ai créé mon auto-entreprise en octobre 2013. Je créais mes cupcakes à domicile puis j’ai passé un CAP de pâtisserie en candidat libre et j’ai pu m’exercer dans le laboratoire de mon mentor, Stéphane Mula (Le fournil de Tinqueux). Il m’a pris sous son aile et m’a formée ». Olivia Simon apprend ainsi les bases de la pâtisserie française et en tire de précieux enseignements pour adapter ses gâteaux d’inspiration américaine.

Production artisanale et de saison

Elle travaille alors sur commande pour des particuliers ou des professionnels, notamment pour de l’événementiel, mais la suite logique était pour elle de disposer de sa propre boutique. C’est chose faite depuis mai 2016 donc dans le kiosque des Promenades, à Reims. « Ce local appartient à la Ville de Reims et il était utilisé par une dame qui tenait un point chaud ». Quand elle apprend que cet espace idéalement situé en plein coeur de Reims va se libérer, Olivia Simon saute sur l’occasion et parvient cette fois facilement à convaincre son banquier.

« Le lieu est petit mais cela permet aux clients de me voir travailler. Le concept est de faire de la vente à emporter avec mes spécialités comme les cupcakes que j’adapte par rapport aux recettes américaines : j’utilise plutôt de la chantilly ou de la meringue que de la crème au beurre pour que cela soit plus digeste. Et je propose aussi de la pâtisserie française et du salé (soupe, croque-monsieur, salade, quiche...). Je n’y vends que des produits frais et de saison. Tout est artisanal, même quand ce n’est pas moi qui réalise les produits comme pour le pain livré par Stéphane Mula et Damien Dufresne qui me fournit aussi en viennoiseries. Mes fruits et légumes proviennent eux du Clos Simon », précise-t-elle.

  • 1983
    Naissance à Reims le 26 décembre.
  • 2009
    Débute dans l’immobilier commercial où elle travaillera pendant quatre ans. 
  • 2013
    Crée son auto-entreprise en octobre pour vendre ses cupcakes, avant de passer son CAP de pâtisserie en 2014.
  • 2016
    Ouverture de l’Atelier de Lily à Reims.


Olivia Simon est satisfaite des premiers mois de l’Atelier Lily où elle dispose d’une petite terrasse depuis juillet, en attendant de pouvoir un jour créer une terrasse chauffée pour la période hivernale. Et depuis fin novembre, elle a embauché une apprentie pour l’épauler dans la vente et lui permettre de se consacrer à ses créations et à son développement commercial. « J’ai établi un partenariat avec un photographe soigner la présentation de mes produits et améliorer ma communication, par exemple grâce à du mailing ». La chef d’entreprise espère aussi pouvoir mieux mettre en valeur sa boutique, même si elle n’a pas eu l’autorisation de décorer la façade extérieure du kiosque à son goût en raison des contraintes architecturales du site, situé entre deux monuments nationaux (la Porte Mars et le Manège).

Autre piste de développement de son activité : les livraisons et la clientèle professionnelle. « Je propose déjà des plateaux repas et je développe des partenariats comme avec le Palais des Thés qui me fournit en thé pour mes pâtisseries et pour qui j’ai créé un cake à la mandarine pour accompagner leur thé aux agrumes », indique celle qui s’enthousiasme déjà pour la transformation annoncée des Promenades en Central Park rémois où ses cupcakes contribueront à faire le lien avec les Etats-Unis.

Philippe Demoor

Reportage