IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

Le portrait de la semaine

Sabine Vajou-Ponsin. Son entreprise auboise de négoce en pommes de terre, créée à 25 ans, réalise 11 millions d'euros de chiffres d'affaires dont 40 % à l'international.

La passion du champ à l'export

« Une femme chef d'entreprise, on l'imagine plutôt derrière un bureau qu'au milieu d'un champ de pommes de terres » : celle qui tient ses propos est bien placée pour en parler. Sabine Vajou-Ponsin, jeune et dynamique chef d'entreprise auboise, jongle en permanence entre son bureau, ses producteurs exploitants en région et ses clients en France et à l’étranger. Elle est parvenue, en quelques années seulement, à s'imposer dans un univers professionnel plutôt masculin. Pourtant, Sabine était bien partie pour devenir expert-comptable.

« Et puis il y a eu cette opportunité avec la pomme de terre qui est vite devenue une passion » explique-t-elle. Il est vrai que dans la famille Vajou, l'agriculture d'une part, et la valorisation agricole d'autre part vont toujours de pair. Son père, Jacques, et ses frères cultivaient des céréales et des betteraves, comme bien d'autres agriculteurs de la Champagne crayeuse, lorsqu'ils ont commencé à se diversifier en 1989 avec l’oignon et la pomme de terre. Dans le Nogentais, plus précisément du côté de Fontenay- de-Bossery, on a l'esprit d'entreprendre dans la famille.

Pour valoriser et commercialiser leur production d'oignons, les frères lance Val Légumes en 1992.L’activité connaît un fort développement dans le conditionnement et la mise en marché de condiments (grande distribution, grossiste, export). Depuis 2010 c'est Antoine, le frère de Sabine qui dirige, au côté de son père, cette société conditionnant 12% des volumes d’oignons en France. Pour compléter le tableau familial, Pascal, l'oncle, pilote pour sa part les productions agricoles. UN DÉFI À RELEVER Sabine, qui a rejoint l'entreprise familiale en 2004 pour épauler son père, pressentait un terreau favorable à l'éclosion d'une nouvelle activité.

Son choix se porte sur le négoce de pomme de terre. Le pari n'était pas forcément gagné d'avance. « Il faut savoir se faire reconnaitre dans un milieu professionnel où les femmes sont peu nombreuses », reconnaît Sabine. Si peu nombreuses que l'Auboise sera la première femme à faire la « une » de la revue professionnelle de la pomme de terre, ce qui n'était jamais arrivé jusque-là. Il est vrai que son parcours est fulgurant.

Crée en 2007, Val Terroirs, négoce de pommes de terre que dirige Sabine, atteint désormais 45 000 tonnes par an et réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 11 millions d'euros. En prime, la chef d'entreprise performe à l'export. « J'avais la chance de parler l'allemand, l'anglais et l'espagnol : exporter était une évidence », explique-t-elle. Son développement l’a conduit à apprendre l'italien pour conquérir le marché transalpin.

Sabine ne ménage pas sa peine, multipliant les voyages et les salons professionnels à l'étranger, histoire de semer pour mieux récolter ensuite. Une stratégie qui fonctionne puisque Val Terroirs exporte 40% de ces volumes dans divers pays européens. Les 60% restants se répartissent entre la grande distribution, les conditionneurs et grossistes français. Pour renforcer l’identité de groupe, la famille Vajou à créée la marque Ferme de Fontenay commune pour tous les produits. En gestionnaire avisée, Sabine veille au grain quant au risque d'impayé, parfois présent à l'export.

Il faut aussi savoir jongler sur les cours de la pomme de terre, prompts à faire des montagnes russes en fonction des conditions météo de l'année.

Partenariat gagnant

  • 1981
    Naissance à Troyes, le 30 juillet.
  • 2004
    rejoint l'entreprise familiale à Fontenay-de-Bossery.
  • 2007
    création de Val Terroirs.
  • 2012
    Prix de l'export de la CGPME de l'Aube
  • 2015
    Lauréate du trophée des Femmes de l'Economie.

Mais les compétences de gestionnaire et de dirigeant, certes nécessaires, ne suffisent pas dans le négoce. « Il faut travailler la filière en amont, bien connaître les nombreuses variétés de pomme de terre, conseiller les agriculteurs sur leurs choix, leur apporter une aide technique en permanence » poursuit- elle. Pour répondre aux besoins de ces clients, Val Terroirs source les meilleures variétés dans les meilleurs terroirs (Champagne, Beauce, Picardie, Nord pas de calais). « Dans mon activité, il est essentiel d'établir des relations de confiance avec les producteurs pour garantir la qualité », explique-t-elle. En diversifiant son approvisionnement, Val Terroirs répond ainsi aux goûts des consommateurs de chaque pays tout au long de l'année. Au-delà de l'aide technique, le négoce nogentais fournit également des plants de pommes de terre. Le groupe familial a par ailleurs créée une société de prestation de travaux agricoles (arrachage…) et une entreprise de stockage.

En 2012, la CGPME de l'Aube a attribué à val Terroirs le trophée de la performance à l'export. Et en 2015, Sabine Vajou Ponsin devient lauréate de bronze national du trophée des Femmes de l'Economie dans la catégorie femme à l’internationale 2015. Elle a accepté la mission d’ambassadrice des Femmes De l’Economie pour la région Grand Est. Sa réussite à l'export a également été remarquée au centre des jeunes dirigeants, « un véritable lieu de partage et d’échanges », dont elle est membre actif. Sabine a été nommée déléguée nationale du CJD chargée de l'international, un secteur dont elle s'occupe également au niveau de la Champagne- Ardenne. Toujours investie dans la cause de l'entreprise et du développement économique, elle est aussi adhérente du réseau Entreprendre en Champagne-Ardenne.

Malgré un emploi du temps que l'on devine forcément très chargé, Sabine ménage du temps pour sa famille, et ses deux jeunes enfants, Alice 7 ans et Edgard 4 ans. « Ce n'est pas toujours très simple, il faut savoir être bien entouré et s'organiser pour consacrer du temps à sa famille tout en vivant les choses avec passion », conclut-elle.

Laurent Locurcio