IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

L'article de la semaine

Tournée. Initié par les espaces de coworking de Reims (La Capsule) et d’Aÿ (Zam), le Coworking Tour vise à rapprocher tous les espaces de travail en partage du Grand Est. Décryptage d’un phénomène parti pour durer.

Les coworkers à la conquête du Grand Est

Né aux États-Unis dès 2005, à l’initiative de travailleurs indépendants lassés de rester seuls chez eux et désireux de se créer un réseau social mais aussi d’échanges et de partages, le coworking a fait son apparition en France en 2007. D’abord cantonné aux grandes villes, le concept se propage peu à peu et gagne Reims en 2012, quand se crée l’association Reims Coworking, pour donner ensuite La Capsule. En cinq ans, l’association s’est structurée, a trouvé des locaux (au sein de la CCI, à Reims) et a essaimé ou a suscité des vocations, à Aÿ, Châlons, Charleville et plus récemment Sézanne. Elle a aussi multiplié les projets, parmi lesquels la JellyWeek ou le Pavillon du Futur sur la Foire de Châlons en 2016. C’est justement au cours de cette Foire que les coworkers marnais ont eu l’idée d’aller à la rencontre de leurs homologues régionaux. 

« Nous avions invité les structures de Coworking de tout le Grand Est à nous rejoindre sur le Pavillon du Futur mais une seule s’est déplacée. Nous avons alors décidé d’aller les voir chez eux pour nous faire connaître et l’idée du Coworking Tour est née », se souvient Jérôme Collard, coworker et vice-président de Zam, à Aÿ. Du 20 au 31 mars, plusieurs membres des équipes de Zam et de La Capsule, emmenés par Christine Sejean (présidente de La Capsule), Baptiste Girard, coworker à La Capsule et Jérôme Collard sillonneront donc les routes de la région Grand Est en camping car à la rencontre de leurs homologues de Sézanne, Châlons-en-Champagne, Troyes, Saint-Dizier, Mulhouse, Sarrebourg, Strasbourg, Metz, Nancy, Bras-sur-Meuse, Charleville-Mézières… Un road trip d’une dizaine de jours au cours desquels les coworkers marnais espèrent élargir leur réseau, partager leur expérience et aussi apprendre des autres. « Chaque étape sera accompagnée d’un accueil spécifique et de rencontres avec des coworkers, des CCI, des élus, des chefs d’entreprise…  », souligne Baptiste Girard.

Lieux de compétences

Au-delà des rencontres avec les 20 espaces de coworking du Grand Est, les organisateurs du Tour vont aussi partager et faire connaître leur mode de fonctionnement à des coworkers potentiels mais aussi à des collectivités et à des entreprises traditionnelles. Souvent travailleurs indépendants, mais aussi stagiaires, personnes en recherche d’emploi ou télétravailleurs, les coworkers peuvent constituer une équipe complète en un temps record pour travailler ensemble sur des dossiers ou répondre à des appels à projets. 

«C’est une nouvelle approche que nous proposons en travaillant en mode projet. Et pour concrétiser ces projets, nous sollicitons souvent d’autres coworkers pour faire équipe », note Baptiste Girard. C’est aussi une chance de travailler dans un espace entouré d’une dizaine d’autres chefs d’entreprise confrontés aux mêmes problématiques que soi, cela permet de ne pas rester seul dans son coin, de demander conseil et de pouvoir résoudre les problèmes plus rapidement ». Cette synergie trouve aussi des applications très concrètes puisque alors qu’ils se sont rencontrés en août 2016 sur le Pavillon du Futur de la Foire de Châlons, Baptiste Girard et Jérôme Collard se sont aperçus d’une certaine complémentarité de leurs compétences et ont décidé de les mettre en commun en créant ensemble une entreprise de stratégie d’innovation et de communication. Un projet qu’ils vont peaufiner au cours de leur passage dans les espaces de coworking régionaux où ils travailleront aussi. « Le coworking reste encore un outil pour freelance mais demain cela deviendra un lieu de compétences où viendront s’inspirer les grandes entreprises », ajoute Jérôme Collard. De grandes entreprises qui, passée l’étape de la pure curiosité, viennent de plus en plus souvent découvrir et rencontrer des talents au sein des espaces tels que La Capsule ou Zam. « C’est parfois difficile pour les grands groupes de trouver des freelance qui correspondent à leurs besoins. Ils se tournent alors vers des lieux de compétences comme les nôtres ». Enedis, le Crédit Agricole du Nord-Est, la SNCF ou La Poste immo se sont ainsi rapprochés des espaces de coworking marnais pour y puiser certaines compétences spécifiques ou s’inspirer de leurs méthodes de travail novatrices. « Quant à nous, coworkers, plus on tisse de réseau, plus on augmente nos chances de faire du business », précise Jérôme Collard. « Mais au-delà de ça, nous avons forcément des liens à tisser avec toutes les villes de la région pour faire vivre ce Grand Est ».

Benjamin Busson

Reportage