IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

L'article de la semaine

Financements. Lors du bilan d’activité présenté au siège de Bpifrance Bourgogne, son directeur et le président de région ont partagé les mêmes axes stratégiques pour l’économie du territoire.

Bpifrance et région Bourgogne : ambitions et outils communs

L’une a le pouvoir politique et économique que lui a conféré la décentralisation, l’autre des moyens financiers puissants. Autant dire que région et Bpifrance ont tout intérêt à s’accorder pour mener de concert une politique économique pour la Bourgogne. Mathieu Défresne, directeur de Bpifrance Bourgogne, et François Patriat, président du Conseil régional de Bourgogne, l’ont martelés lors du bilan d’activité du premier exercice de la banque publique régionale d’investissement (voir encadré). En effet, si Bpifrance agit en appui des politiques menées par l’État (CICE, Grand Emprunt, investissements d’avenir), elle est aussi attendue dans son rôle de soutien aux politiques économiques des régions, dont la mission de chef de file vient d’être renforcée par la loi NOTRe.

Dans les faits, cette réalité commune ne date pas d’hier. Les fonds régionaux de garantie et d’innovation, abondés par les deux entités, existent depuis 2005. En 2014, 36 entreprises ont bénéficié du fonds de garantie, soit 3 millions d’euros dédiés. Le fonds innovation a représenté en 10 ans 12,4 millions d’euros d’avances remboursables ou de subventions. Avec une évolution récente : « nous élargissons le concept d’innovation aux services, à l’organisationnel, aux managements et aux ressources humaines », précise Mathieu Défresne. En 2014, le fonds de garantie a bénéficié par exemple à la chaudronnerie industrielle TSPC Colette de Longvic : 70 % de l’emprunt bancaire du repreneur a été garantie par Bpifrance.

Stratégie partagée

Des dispositifs plus récents viennent compléter cette boîte à outils, en phase avec le triptyque stratégique « innovation et amorçage - international - transition énergétique et économie verte », au coeur des ambitions de la banque publique et du Conseil régional.

C’est le cas du fonds d’investissement Cap Innov’Est, porté sur les fonts baptismaux en 2014 par la Franche-Comté, l’Alsace et la Bourgogne. Il vient compléter l’arsenal avec un fonds d’amorçage (36 millions d’euros) pour les entreprises innovantes et les start ups, répondant en cela, selon Mathieu Défresne, « à un vrai trou dans la raquette ». Quant à la cohésion de l’ensemble, elle est dé - sormais assurée par la Plateforme régionale de financement, sorte de guichet d’entrée unique destiné à faciliter le financement des projets des entreprises. Lancée fin 2014, elle réunit sept partenaires publics, dont Bpifrance Bourgogne, et allie un module de recherche de financements (eco.ebourgogne. fr) et une instance commune des acteurs financiers, favorisant l’étude rapide des dossiers et les financements croisés. Enfin, la gouvernance de la banque publique est désormais aussi l’affaire des régions, à travers le Comité régional d’orientation.

Installé depuis 2014, il est composé d’un panel d’acteurs économiques régionaux (Ceser, Ademe, chefs d’entreprise, Chambres consulaires, syndicats...) et présidé par le président de région. « Son rôle est d’adapter la boîte à outils Bpifrance aux problématiques du territoire », décrypte Mathieu Défresne. Après une phase de réflexion, il devrait en 2015 transformer l’essai par des propositions concrètes. S’ajoute à cela « la montée en puissance de l’Agence régionale de développement qui devient Agence régionale de développement économique et d’innovation (ARDEI) et intègre Bpifrance », a rappelé François Patriat. Selon Mathieu Défresne, c’est l’expression « qu’en Bourgogne, plus qu’ailleurs », les acteurs régionaux tirent tous dans le même sens.


Chiffres 2014 et perspectives 2015

  • 2.287 entreprises soutenues (4.057 avec la Franche-Comté).
  • 391 millions d’euros financement/garantie/innovation, soit 800 millions de financements publics et privés, Bpifrance intervenant toujours en co-financement (644 millions avec la Franche-Comté, pour 1,3 milliard de financements).
  • 53 participations directes ou via des fonds partenaires, dont les fonds régionaux, pour 36 millions d’euros (115 avec la Franche-Comté, pour 49 millions d’euros).
  • Pour 2015-2017, Bpifrance Bourgogne met en place des prêts, fonds de garantie et plateforme de crowdfunding pour l’Economie sociale et solidaire, en partenariat avec la région, chef de file sur l’ESS.

Sylvie Kermarrec