IdentifiantMot de passe

Votre journal économique : Le Journal du Palais
Abonnez vous pour profiter de l'intégralité de nos services !
Nos services
Nous contacter
Contactez une autre édition

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales
Edito
Edition du 14/01/2013 au 20/01/2013

Cité de la Cacophonie

À l’heure où cet éditorial était écrit on était enfin fixé sur le choix concernant la Cité de la Gastronomie. On savait surtout qu’on allait devoir attendre encore un peu pour être définitivement certains du choix fait. La seule chose indéniable dans cette compétition lancée le 15 octobre avec la présentation des dossiers au jury de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, c’est la quantité de rumeurs et de supputations auxquelles elle aura donné lieu. De ce point de vue, si j’avais pu convertir en espèces sonnantes et trébuchantes les nouvelles exclusives, glissées à mi-voix, la semaine dernière sur le sujet, le dernier gagnant de l’Euromillion ferait, à côté de moi, figure de petit joueur... C’est bien simple, toutes les options étaient envisagées et le plus drôle, c’est que la plupart étaient données comme certaines. Dijon était « out », avant, quelques heures plus tard de tenir sérieusement la corde. Oui, mais sur un « ticket » commun avec Lyon... ou avec Tours. Et puis non, c’était sûr, il restait un trio de tête Dijon-Paris-Tours (dans ce maelström j’ai même crû un moment qu’on parlait d’une course cycliste !) Et puis Paf ! Alors que j’étais finalement sûr d’une chose, c’était de n’être sûr de rien, voilà qu’on fait exploser mes dernières certitudes : aucune décision ne devait finalement être prise à la date fixée du 11 janvier. Alors, je vais ici briser un tabou journalistique que, j’espère, la profession voudra bien me pardonner : je crois bien, messieurs, mesdames, que j’ai passé ma semaine à n’y rien comprendre...