IdentifiantMot de passe

Votre journal économique : Les Petites Affiches Matot Braine
Abonnez vous pour profiter de l'intégralité de nos services !
Nos services
Nous contacter
Contactez une autre édition

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales
Portrait
Edition du 27/08/2012 au 02/09/2012

En ligne avec son projet d’entreprise

Après un premier parcours dans les transports, cette Rémoise a changé totalement de voie en alliant e-commerce et boutique réelle

Après avoir mené de front études et activités professionnelles, puis travail à l’international et vie de famille, Catherine Guinan Karim est en passe aujourd’hui de relever cet autre défi de loger à la même enseigne virtuel et réel. Le site « je peux me payer.com », qu’elle a créé il y a deux ans, est aujourd’hui également une boutique physique. Ainsi, ses clients ont désormais la possibilité de réaliser de bonnes affaires avec quelques clics de souris, tout en profitant de l’am- biance chic et bien réelle du magasin ouvert àReimsilya bientôt un an. Même si Catherine est passionnée par la mode depuis toujours, elle aura attendu un bon moment avant de faire de son hobby, un métier. Le temps de construire un solide parcours professionnel, étayé par des études supérieures en béton. En 1994, un DUT transport et logistique déjà en poche, elle est embauchée par AFT IFTIM, un leader européen de la formation transport, logistique et tourisme. Jusqu’en l’an 2000, elle participera pour cette société à des projets de la Commission européenne pour le déploiement de nouvelles technologies. Elle obtiendra en parallèle un DEA Transport et nouvelles technologies à L’École des Ponts et Chaussées. C’est en mars 2000, qu’elle entre chez GS1 France, un spécialiste des messages normés, comme le code à barres par exemple. Dès 2003, elle deviendra responsable traçabilité et e-commerce au sein de la direction marketing et communication. « J’étais en charge d’une équipe de huit personnes, dont les missions principales résidaient dans la diffusion des standards GS1 chez les adhérents. Cela passait par la mise en place des sites web et par la défini-tion des standards internationaux e-commerce pour l’ensemble des échanges électroniques entre industriels et distributeurs. Sans oublier la certification des outils de traçabilité et de dématérialisation de la facture, ou encore la certification électronique, permettant la sécurité des échanges professionnels par internet », explique-t-elle.

CRÉATION EN FAMILLE

Ce job, très prenant, la conduira à voyager aux quatre coins de la pla- nète, aux USA et en Asie, notamment. En 2008, elle est mère de trois enfants, Pyare, Nikil et Jyoti, nés respectivement en 2002, 2004 et 2007 -, Catherine Guinan Karim décide de changer de cap pour s’installer à Reims. « Mon mari et son frère y avaient déjà créé une activité de torréfaction de café », explique-t-elle. Suite à la réussite de cette première expérience dans le domaine de la création d’entreprise, son torréfacteur de mari qui plus est, diplômé d’HEC n’hésite pas à mettre ses compétences à contribution pour réaliser un audit financier, posant ainsi la première pierre d’un nouvel édifice. En 2010, les époux Karim se lancent sans attendre


1970

Naissance à Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, le 21 août.

1992

Entrée dans la vie active.

1999

DEA Transport et Nouvelles technologies, École des Ponts et Chaussées.

2003-08

Responsable traçabilité et e- commerce chez GS1 France.

2010

Ouverture de www.jepeuxmepayer.com

2011

Ouverture à Reims de la boutique physique associée au site web.


dans une nouvelle aventure, en ouvrant « www.jepeuxmepayer.com » un site web, dédié aux addicts de la mode à petits prix. D’abord instal- lée à domicile, dans le garage -, la dynamique gérante rejoint bientôt la pépinière d’entreprises de Reims. « Créer mon entreprise m'a permis d'allier passion et vie professionnelle », reconnaît-elle.

CRÉATION D'EMPLOIS

« Quelques mois après le début de l’activité, nous avons eu l’opportunité d’un local sur Reims, et nous avons ouvert un magasin en septembre 2011, associé au site internet, auquel nous avons ajouté un univers destiné à la mode homme », détaille-t-elle. Aujourd’hui, tout en gérant les boutiques, Catherine assure parallèlement la réalisation de formations professionnelles sur la logistique et le e-commerce. L’entreprise emploie en outre deux salariés, dont un apprenti qui suit un BTS de communication en alternance. Après un début très prometteur, l’enseigne évolue en fonction de la demande des clients. « En parallèle des accessoires fashion à petits prix, nous allons diversifier l’offre en proposant des marques en déstockage dès la rentrée, également en vêtements. Nous sommes en outre en période de test pour proposer des chemises sur mesure pour hommes », indique Catherine. Pour éviter l’isolement que risque de connaître tout dirigeant d’une petite structure, elle a choisi d’adhérer à l’association « Créer au féminin », tout en s’investissant auprès de « Créez comme elles » ou encore du CJD, (Centre des Jeunes Dirigeants). Même si elle aimerait avoir un peu plus de temps pour faire du sport, par exemple, la dirigeante ne regrette pas de s’être lancée dans la création d’entreprise. Bien au contraire. Elle a le sentiment d’avoir opté pour la solution qui lui permet à la fois de concilier vies professionnelle et familiale, et d’allier profession et passion. Et effectivement cela n’a pas de prix.

Nadine Champenois



Appels d'Offres en ligne

47 Appels d'Offres consultables en région Champagne-Ardenne.

Vous pouvez trouver sur notre site des appels d'offres publiés dans nos journaux ainsi que dans des journaux confrères. Utilisez notre moteur de recherche pour trouver des marchés publics près de chez vous !

CONSULTER