IdentifiantMot de passe

Votre journal économique : Le Journal du Palais
Abonnez vous pour profiter de l'intégralité de nos services !
Nos services
Nous contacter
Contactez une autre édition

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales
Portrait
Edition du 12/03/2012 au 18/03/2012

Le millionième

À 52 ans, l'ancien directeur régional du laboratoire pharmaceutique Sanofi s’est reconverti avec succès dans l’artisanat et vient d’ouvrir un pressing éco-responsable. Il est également le millionnième artisan de France...

Surpris, il l’est, incontestablement . Gilles Drut, en lançant son activité en décembre 2011, n’aurait jamais imaginé être mis à l’honneur, en sa qualité de millionième artisan de France par la chambre de métiers et de l’artisanat. Parcours atypique que celui de cet homme, qui a commencé sa carrière en tant que visiteur médical en 1982, pour le laboratoire pharmaceutique Rorer, situé près de Lyon. Il grimpe les échelons et devient, en 1993, directeur régional Bourgogne-Franche-Comté du groupe Sanofi, à Dijon, « une ville et une région que mon épouse, ma fille et moi-même apprécions beaucoup ». Une évolution qui ne laisse pas augurer du changement de cap radical qu’il prendra en 2011. Le groupe pharmaceutique réduit ses effectifs et mène une politique d’accompagnement et de replacement des salariés qui choississent de quitter l’entreprise. C’est le cas de Gilles Drut, qui, à 52 ans, décide de relever le défi et de se lancer dans l’entrepreneuriat. « Le contexte était de moins en moins favorable à la visite médicale et j’avais envie de faire autre chose. C’était le moment ou jamais de me lancer ! », explique le jeune artisan, qui reconnaît qu’il n’aurait pas osé l’aventure sans le soutien inconditionnel de sa femme Guylaine Drut-Grevoz. Une année de réflexion lui est nécessaire pour peaufiner son projet de création d’un pressing – activité qui relève de l’artisanat, ce qu’ignorent bien des Français. C’est ainsi qu’en décembre 2011, le premier pressing éco-responsable bourguignon, baptisé Écostarnet, voit le jour. Après une étude de marché, Gilles Drut s’aperçoit qu’il n’existe plus, depuis plus de trois ans, de pressing dans la galerie marchande de l’hypermarché Cora de Perrigny-lès-Dijon, ni à proximité, malgré un besoin constant. La fameuse règle de l’offre et de la demande faisant loi, il décide de créer son propre pressing. Jusque-là, rien de très innovant… à un détail près. Souhaitant développer une offre réellement différenciante par rapport à ses concurrents, même éloignés géographiquement, Gilles Drut opte pour une technologie innovante, permettant de limiter au maximum l’impact environnemental. « J’étais persuadé qu’il existait d’autres solutions, tout aussi qualitatives, que celles utilisées classiquement par les pressings et respectueuses de l’environnement. » Il rencontre, « en cherchant tout simplement dans l’annuaire professionnel », Plamen Alexandrov, spécialisé dans le conseil et l’installation technique de pressings. « Une rencontre déterminante dans mon projet de création », affirme Gilles Drut. Grâce aux conseils d’Alexandrov, il fait le choix d’investir dans une machine de nettoyage à sec fonctionnant au « Solvon K4 » et dans un ensemble d’aquanettoyage, deux alternatives à l’utilisation du perchloréthylène, un solvant particulièrement toxique et polluant. « Le procédé d’aquanettoyage, aussi appelé “au mouillé” n’utilise pas de solvant, précise Gilles Drut. Quant au système K4 de Kreussler, il s’agit d’un procédé innovant de nettoyage à sec des textiles utilisant des produits biodégradables, ni mutagènes ni cancérigènes. Coupler ces deux technologies permet de pouvoir traiter un grand nombre de tissus et de diminuer la consommation globale de solvant – ce dernier étant distillé puis réutilisé, ainsi que la quantité de boues générées. » Il est le premier artisan bourguignon à faire l’acquisition de ces technologies. Allant jusqu’au bout de sa démarche écoresponsable, Gilles Drut utilise exclusivement des housses biodégradables et propose à ses clients la vente de housses avec vide d’air pour les couettes et


1959 Naissance le 10 novembre, à Lyon
1982 Entre aux laboratoires pharmaceutiques à Lyon en tant que visiteur médical, après avoir obtenu son baccalauréat série D (sciences et vie de la terre).
1993 Prends la direction régionale Bourgogne Franche-Comté du laboratoire pharmaceutique Sanofi, à Dijon.
2011 Décide de quitter Sanofi et se lance dans la création d’entreprise. Il est accompagné par la Chambre des métiers et de l’artisanat de Côte-d’Or dans ses démarches. Le 1er décembre, il ouvre Écostartnet, le premier pressing éco-responsable de Bourgogne.
2012 Devient le millionième artisan de France.
la récupération des cintres métalliques en vue de les réutiliser. Au total, un investissement de 170.000 euros a été nécessaire pour acheter le matériel et répondre aux normes réglementaires en termes de construction, les machines devant être installées dans une pièce aux portes ignifugées.

UNE DÉMARCHE SOUTENUE

Dès le commencement de sa démarche de création d’entreprise artisanale, Gilles Drut rencontre l’équipe de la chambre de métiers et de l’artisanat de Bourgogne, section Côte-d’Or. « Une aide très utile, non seulement pour monter le dossier de création, mais également en termes d’échanges et de soutien, particulièrement appréciables tant on peut se sentir seul pendant cette période », précise Gilles Drut. Pour apprendre son nouveau métier, il a suivi des formations au centre technique textile et nettoyage (CTTN) à Écully (Rhône), ainsi qu’un stage avec Pascale Allaert, meilleure ouvrière de France dans le domaine du pressing et de l’aquanettoyage. Pour démarrer son activité au sein de la galerie marchande de l’hypermarché Cora, il espère bien, d’ici quelques temps, pouvoir revendiquer d’attirer sa propre clientèle. « Déjà plusieurs clients, sensibles à la qualité de notre travail et à notre démarche écoresponsable, m’ont avoué faire plusieurs kilomètres supplémentaires pour venir spécialement chez Écostarnet », annoncet- il fièrement. Il a embauché Sadia Abadou, qui totalise dix années d’expérience dans le métier et qui apprécie de travailler dans un environnement plus sain, sans solvant. Le 12 mars, Gilles Drut sera mis à l’honneur à l’occasion des Assises de l’artisanat aux Ateliers Christofle, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), en présence de Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État en charge de l’Artisanat. Il est en effet le millionième artisan de France. « Une distinction que j’accueille avec fierté et humilité, sourit Gilles Drut, d’autant que je suis nouveau dans la profession et que je n’ai pas encore l’expérience de mes 999.999 confrères artisans mais mon ambition est d’être aussi brillant qu’eux ! » Pour l’instant, l’heure est à la modestie et au travail. La conjoncture économique n’est pas idéale pour les affaires et, même si les objectifs prévus dans le business plan sont atteints, il convient, pour Gilles Drut, de conforter son activité. Nul doute que le coup de projecteur médiatique dont il bénéficie lui sera profitable…

Marianne Tarragon-Béarez



Alerte Annonce judiciaire legale

Recevez par fil d'actualité des annonces judiciaires légales !

Choisissez votre département et les types de procédures judiciaires légales que vous souhaitez obtenir et chaque jour, obtenez en la liste !

S'INSCRIRE