IdentifiantMot de passe

Votre journal économique : Les Petites Affiches Matot Braine
Abonnez vous pour profiter de l'intégralité de nos services !
Nos services
Nous contacter
Contactez une autre édition

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales
Portrait
Edition du 12/07/2010 au 18/07/2010

Chanteur atypique

L'artiste rémois explore l'univers musical avec une sensibilité et une poésie séduisant un large public. En témoigne « La Boîte à musiques », premier album de ce rêveur qui garde les pieds sur scène.

Parole d’internaute, recopiée texto : « C’était en 2005 à la Cartonnerie de Reims… On attendait Sansévérino. Et puis ce loustic est arrivé sur scène:il a enflammé la salle! Un artiste venu d’ailleurs : conteur, chanteur, bateleur, le public était suspendu à ses lèvres, fasciné comme jamais dans une première partie ! »Gageons que, derrière, Sansévérino a dû assurer grave pour que ledit public se souvienne qu’il était venu l’applaudir. Barcella, loustic en question, ne serait-il pas un voleur de vedette, et dangereux récidiviste encore, ayant vu - de nos yeux vu! - en d’autres circonstances le phénomène identique ? Alors, pensez donc si elles respirent, les vedettes, maintenant qu’il a sorti un premier album, peaufine le deuxième, et passe à la Cartonnerie (et ailleurs) en tête d’affiche! C’est plutôt au journaliste de se faire du souci à présent, puisque ce diable d’artiste inspire même tout un chacun, qui trousse un joli portrait en trois lignes sur le Net…

TRANSMETTRE

Pour un peu, il en écrirait une chanson. Il est comme ça, Barcella, et d’un rien fait son miel. Que l’on ne s’y trompe pas complètement, c’est du boulot et il a commencé de bonne heure. À le voir sur scène, on imagine aisément ce garçonnet rêveur dont le regard lunaire s’échappait perpétuellement par la fenêtre. « Très jeune, j’ai développé ma capacité à imaginer et à réinventer le monde ». À 7 ans il écrivait ses premiers poèmes, à 10 ans il composait sur sa guitare. « C’est naturellement devenu une gymnastique quotidienne pour moi que de mettre des mots en chanson ». Une première étape, en tout cas. Parce que, pour le reste, boulot disait-on. « Avec l’aide de toutes les structures et les acteurs des musiques régionales (de la ville de Reims à la Région Champagne-Ardenne, en passant par la Cartonnerie ou l’Orcca, etc), j’ai pu accéder à des formations qui m’ont permis de construire les compétence s nécessaires pour me produire devant plusieurs milliers de spectateurs - parce que cela ne s’apprend pas à l’école ». Aujourd’hui, lorsqu’il n’est pas sur scène, il forme à son tour. Aidé en cela par son cursus du côté de l’IUFM où il a acquis les fondements pédagogiques avec lesquels il dirige des ateliers de chanson et de poésie, s’implique dans le domaine socioculturel auprès d’écoliers, de collégiens et de lycéens, comme dans les maisons de quartiers, de retraite, d’arrêt, ou encore les services hospitaliers pour enfants. Parce que c’est toujours une façon de transmettre…

CRÉER DU LIEN

D’ailleurs, on retrouve là toute la substance de son projet artistique : créer du lien, donner du sens. Et son répertoire n’a d’autre ambition que de rassembler les générations autour d’une approche commune de la chanson. Ce qui n’exclut pas les influences multiples et variées - ce qui les suppose, même. Ainsi du « s » final dans le titre de son album, « La Boîte à musiques ». « J’utilise l’accordéon comme je musarde


1981 Naissance de l’artiste.
16 octobre 2003 Premiers pas sur scène.
31 mai 2010 Premier album « La Boîte à musiques ».
17 juillet 2010 Festival Une Place au soleil (Vitry-le-François) .
5 août 2010 Festival des Musiques d'ici et d'ailleurs (Châlons-en- Champagne).
22 août 2010 Festival Musiques en Champagne (Aÿ)
du côté du slam ou du hip hop, par exemple ». Du jazz aussi. Et bien évidemment de la variété française la plus traditionnelle aux représentants emblématiques (il y a du Trenet chez ce garçon-là). « L’éclectisme c’est la vie! », assuret- il d’un sourire gourmand et les yeux plein d’étoiles. Prenez, secouez, cela vous donne Barcella, compositeurinterprète atypique, sorte de kaléidoscope musical à lui tout seul. Mais qui a l’avantage de savoir où il va, c’està- dire à la rencontre des autres, pour retranscrire dans ses chansons les sensibilités du plus grand nombre, et doté pour ce faire d’un heureux tempérament : « Je suis une éponge émotionnelle… »

UNE VISION POÉTIQUE DU MONDE

Moyennant quoi, Barcella n’est pas un chanteur émouvant ou drôle. Il est bien sûr les deux à la fois, et plus encore. « Doiton nécessairement ranger un artiste dans une case? Je travaille avec des artistes de cirque, j’écris des spectacles musicaux pour jeune public, des scénarios et des contes pour enfants, je m’intéresse à la photo... Je cherche un panel émotionnel large ». Et surtout, il défend une vision poétique du monde. Rien de surprenant, donc, à ce que son public s’échelonne de 7 à 77 ans. Ce qu’il dément aussitôt avec précision : « De 5 à 104 ans! » - il a ses sources… Voilà bien ce qui l’émerveille : que sa plume touche toutes les générations, et pas toujours là où elle s’attendrait à les toucher ! « Des grands-mères aiment mes chansons rap, et des jeunes adorent celle intitulée «Ma grand-mère en maison de retraite… » Belle réussite quand on vise à l’universalité à travers des sujets porteurs de sens. Alors il trouve son bonheur dans la proximité du public, l’échange, le partage. S’étonne qu’on le remercie pour ce qu’il donne. Se revendique chanteur populaire, sans démagogie. Et si Barcella tremble avant d’entrer en scène, dis-toi bien, internaute sous le charme, que ce n’est pas de peur, mais d’envie.

Jacques Rivière



Alerte Annonce judiciaire legale

Recevez par fil d'actualité des annonces judiciaires légales !

Choisissez votre département et les types de procédures judiciaires légales que vous souhaitez obtenir et chaque jour, obtenez en la liste !

S'INSCRIRE